La version française suit.

electronic_banner.jpg

CANARIE HELPS TAKE STUDENTS TO THE OCEAN FLOOR

CANARIE-funded web portal lets students watch live feeds
from cameras on the ocean floor and engage with real-time research data.


[Ottawa | February 28, 2012] CANARIE, Canada’s Advanced Research and Innovation Network, today spread the word that students – and the general public – can delve hundreds or thousands of metres below the surface of the Pacific Ocean, using a technically sophisticated web portal that brings the magic of marine life to the desktop.

Oceans 2.0 is a CANARIE-funded Web-based environment where observers, including scientists and students, gain real-time and historical access to data from a broad range of instruments located on the sea floor. Data from these instruments, part of the VENUS and NEPTUNE Canada underwater networks, are transmitted via BCNET, the advanced network in British Columbia, and the CANARIE national network.CANARIE operates Canada’s ultra-high speed network, thousands of times faster than the Internet, which enables world-class research and discovery at universities, colleges, research hospitals, government labs and private sector research facilities across the country, as well as many K-12 schools. CANARIE also funds the development of software, like the Oceans 2.0 platform, that enables wider access to research data and tools.

Most recently, additions to these instruments were installed on the sea floor just off the campus of Brentwood College School in Mill Bay, BC. These instruments support the VENUS array of nodes that exist in the Saanich Inlet and Strait of Georgia. A similar set of nodes make up the NEPTUNE array that also provides seismic information off the West Coast of Vancouver Island. The two networks make up the Ocean Networks Canada (ONC) Observatory led by the University of Victoria. Brentwood College School students received hands-on training from the researchers on the project.

“Students from Brentwood, as well as anyone across the globe, will be able to access and analyse this information. Adding greatly to the experience is a camera which can be controlled by some users, such as BCS teachers,” noted Mr. David McCarthy, Director of Studies at Brentwood College School. “With our oceans under threat from many directions, a greater appreciation of, and interaction with, what lies below the surface may be just what we need to raise awareness of these pressing environmental issues.”

A portion of the research data gathered from the undersea instruments is archived and incorporated into the educational “crowd-sourcing” website called “Digital Fishers” (www.digitalfishers.net) where observers can “tag” organisms they identify from the video clips. In a game-like environment, users can move through the levels to collect points and rewards by developing their knowledge of species and their interactions.“Providing students and citizens with real-time access to research data is another way we are extending the reach of CANARIE and leveraging Canada’s investment in this fundamental digital infrastructure,” says Jim Roche, President and CEO of CANARIE.

Ocean Networks Canada Observatory

CANARIE’s network and funding leverage the government’s investment in the VENUS and NEPTUNE Canada ocean observatories by greatly expanding access to data that helps researchers understand and protect our oceans.

“Building on its previous invaluable investments in Ocean Networks Canada, CANARIE’s support of this initiative is especially exciting as it brings the transformative power of the ocean technology developed by VENUS and NEPTUNE Canada into the classroom…fostering ocean literacy in a new generation,” says Martin Taylor, President and CEO of Ocean Networks Canada.

CANARIE receives funding from the Government of Canada in five-year mandates and is currently working towards renewal of its mandate in the 2012 budget. The mandate renewal section of the CANARIE website provides more detailed information on CANARIE’s renewal proposal, as well as information and tools for stakeholders wishing to send messages of support to government decision-makers involved in the renewal process.

Jim Roche, CANARIE’s President and CEO, recently joined the Board of Ocean Networks Canada.

Visit the NEPTUNE website to see how you can take a look at the ocean floor.

-30-

For more information, please contact:

Wynn Anne Sibbald
CANARIE
(613) 943-5432
WynnAnne.Sibbald@canarie.ca

About CANARIE

CANARIE Inc. is Canada’s Advanced Research and Innovation Network. Established in 1993, CANARIE manages an ultra high-speed network that supports leading-edge research and big science across Canada and around the world. One million researchers, scientists and students at over 1,100 Canadian institutions, including universities, colleges, research institutes, hospitals, and government laboratories have access to the CANARIE Network. Together with 12 provincial and territorial advanced network partners, CANARIE enables researchers to share and analyze massive amounts of data, like climate models, satellite images, and DNA sequences that can lead to groundbreaking scientific discoveries. CANARIE is a non-profit corporation supported by membership fees, with the major investment in its programs and activities provided by the Government of Canada.

CANARIE keeps Canada at the forefront of digital research and innovation, fundamental to a vibrant digital economy. For additional information, please visit: www.canarie.ca.

Find us on Facebook and LinkedIn by searching for CANARIE Inc.
On Twitter, search for CANARIE_Inc.


 

Vous éprouvez de la difficulté à lire ce courriel? Ouvrez-le avec votre navigateur.

CANARIE AMÈNE DES ÉTUDIANTS AU FOND DE L’OCÉAN

Un portail Web financé par CANARIE permet aux étudiants
d’observer le plancher océanique en direct grâce à des caméras et
à compulser des données scientifiques en temps réel.

Ottawa, le 28 février 2012 — CANARIE, le réseau évolué de recherche et d’innovation du Canada, a répandu aujourd’hui la nouvelle que les étudiants – et la population, en général – peuvent s’enfoncer des centaines, voire des milliers de mètres sous l’eau, dans l’océan Pacifique, au moyen d’un portail Web d’une grande complexité technique qui affiche la magie de la vie sous-marine sur l’écran de leur ordinateur.
Océans 2.0 est une plateforme Web financée par CANARIE permettant aux observateurs, parmi lesquels des scientifiques et des étudiants, d’accéder aux données historiques ou en temps réel glanées par une vaste chapelet d’instruments déposés au fond de la mer. Les données de ces appareils, qui font partie des réseaux sous-marins VENUS et NEPTUNE Canada, sont relayées par BCNET, le réseau évolué de la Colombie-Britannique, et par CANARIE, son pendant national.CANARIE exploite le réseau à ultra haute vitesse du Canada, des milliers de fois plus rapide que l’Internet commercial. Grâce à lui, les universités, les collèges, les hôpitaux universitaires, les laboratoires gouvernementaux et les installations de recherche du secteur privé peuvent entreprendre des recherches et aboutir à des découvertes de calibre mondial. Le réseau est également raccordé à un grand nombre d’écoles primaires et secondaires. Parallèlement, CANARIE finance la création de logiciels qui, à l’instar de la plateforme Océans 2.0, autorisent un meilleur accès aux données et aux instruments de recherche.

Les plus récents appareils ajoutés au réseau ont été posés au fond de l’océan, près du campus du collège Brentwood, à Mill Bay (C.-B.). Ces instruments font partie de la série de nœuds du réseau VENUS, émaillés entre le passage de Saanich et le détroit de Georgie. Un jeu de nœuds similaire forme le réseau NEPTUNE, qui procure des relevés sismologiques, au large de la côte ouest de l’île de Vancouver. Tous deux composent l’observatoire Ocean Networks Canada (ONC), dirigé par l’Université de Victoria. Les étudiants du collège Brentwood ont reçu une formation pratique des chercheurs attachés au projet.

« N’importe qui sur le globe pourra, comme les étudiants du collège Brentwood, accéder à ces informations et les analyser. Une caméra commandée par certains utilisateurs, notamment des enseignants du collège, rendra l’expérience considérablement plus enrichissante », a souligné David McCarthy, directeur des études au collège Brentwood. « Face aux menaces de toute sorte qui planent sur l’océan, mieux connaître ce qui se trouve sous la surface de la mer et interagir davantage avec lui est peut-être ce dont nous avons besoin pour sensibiliser les gens davantage aux problèmes environnementaux qu’il faut résoudre de toute urgence. »

Une partie des données scientifiques recueillies grâce aux appareils sous-marins est archivée puis intégrée au site Web éducatif d’externalisation ouverte « Digital Fishers», avec lequel les observateurs peuvent « étiqueter » les organismes qu’ils identifient sur les clips vidéo. Dans un environnement ludique, l’utilisateur franchit différents niveaux, récoltant des points et des récompenses tout en approfondissant sa connaissance des espèces sous-marines et de leurs interactions.« Offrir aux étudiants et aux citoyens un accès en temps réel aux données scientifiques est une autre façon d’élargir la portée de CANARIE et de faire fructifier les sommes investies dans cette infrastructure numérique indispensable », affirme Jim Roche, président et chef de direction de CANARIE.

Ocean Networks Canada Observatory

Le réseau et le financement de CANARIE ajoutent du poids aux sommes que le gouvernement injecte dans les observatoires océaniques VENUS et NEPTUNE en étendant énormément l’accès aux données qui aident les chercheurs à mieux comprendre et protéger les océans.

« En appuyant cette initiative, CANARIE enrichit les investissements préalables, déjà d’une valeur inestimable, dans Ocean Networks Canada. Il y a de quoi être passionné, car la puissance transformatrice de la technologie océanique développée par VENUS et NEPTUNE Canada est désormais à portée de main des élèves, en classe, ce qui enrichira les connaissances d’une toute nouvelle génération sur les océans », estime Martin Taylor, président et directeur général d’Ocean Networks Canada.

CANARIE reçoit des fonds du gouvernement canadien par tranches de cinq ans. L’organisme s’efforce présentement d’obtenir le renouvellement de son mandat avec le budget de 2012. La section de son site Web qui y est consacrée donne plus de précisions sur la proposition élaborée par CANARIE. Les intervenants qui souhaitent envoyer des messages de soutien aux décideurs du gouvernement qui étudient la reconduction du mandat de l’organisme y trouveront également de l’information et des outils qui leur faciliteront la tâche.

Jim Roche, président et chef de direction de CANARIE, est depuis peu membre du conseil d’administration d’Ocean Networks Canada.

Visitez le site Web de NEPTUNE pour savoir comment observer le plancher de l’océan.

 

-30-

Renseignements

Wynn Anne Sibbald
CANARIE
(613) 943-5432
WynnAnne.Sibbald@canarie.ca

À propos de CANARIE

CANARIE inc. est le réseau évolué de la recherche et de l’innovation du Canada. Créé en 1993, CANARIE exploite un réseau ultra rapide pour faciliter la recherche de pointe et les grands projets scientifiques entrepris partout au Canada et ailleurs dans le monde. Un million de chercheurs dans plus de 1 100 institutions canadiennes incluant des universités, des collèges, des instituts de recherche, des hôpitaux et des laboratoires gouvernementaux y ont accès. Avec le concours des 12 réseaux évolués provinciaux et territoriaux qui sont ses partenaires, CANARIE permet aux chercheurs de partager et d’analyser une quantité colossale de données, comme des modèles climatiques, les images transmises par satellite et les séquences d’ADN, ce qui pourrait déboucher sur des découvertes révolutionnaires. CANARIE est une société sans but lucratif financée par les cotisations de ses membres. Ses programmes et activités bénéficient d’une importante aide financière du gouvernement du Canada.

CANARIE maintient le Canada à la fine pointe de la recherche et de l’innovation dans le numérique, pavant la voie à une économie numérique vigoureuse. Pour en savoir plus, on visitera le site www.canarie.ca.

Suivez-nous sur Facebook et LinkedIn en cherchant CANARIE inc. Sur Twitter, chercher CANARIE_Inc.